Desvres

 

 

Doté de matières premières indispensables (eau,argile et bois) Desvres, au milieu des collines du Boulonnais fut, dès l'antiquité, un village de potiers. Des faïenciers d'Hesdin furent à l'origine de la première fabrique en 1632. En 1764 fut créée une faïencerie par un notaire de Desvres,maître Sta. Un collaborateur de celui-ci, François-Joseph Fourmaintraux s'installe à son compte en 1804 et avec lui débute une veritable dynastie.

A la même époque une petite entreprise est fondée par Boulongue-Monsigny, son fils puis son petit-fils perpetueront la tradition. L'affaire familiale est reprise en 1850 par Level-Minet qui produit de la faïence artistique. En 1900 Geo Martel rachète la société, déménage en 1922 à Longfossé ou seront créées , jusqu'en 1954, des pièces de collection très prisées.A partir des ces premières fabriques, se développe à Desvres un tissu d'usines qui emploiera plusieurs centaines d'ouvriers.

En 1841, le fils aîné de Foumaintraux, Louis-François dirige une usine de " pannes, carreaux et objets de fantaisie" au lieu-dit "le gazon". François, un de ses trois fils, tous céramistes, fonde une nouvelle manufacture de carreaux , à la" Belle-Croix"qui produira, jusqu'en 1931, des pastiches de Delft et Rouen et son frère Jules hérite de l'établissement paternel. N'ayant pas de successeur,il cède l'entreprise à Francis masse qui se transformera en 1942 en "Masse-Frères". L'usine souffre pendant les deux guerres mondiales, reprend son souffle  dans les années 50 mais doit éteindre définitivement ses fours en 1970.

Le centre faïencier de Desvres est passé d'une production simple et rustique à une fabrication de qualité, raffinée, se spécialisant dans les copies de Delft, Moustiers, Quimper, Nevers ou Rouen. Actuellement toutes les manufactures desvroises connaissent de graves difficultés.

 

 



Copyright(c) 2003 Le petit musée de la tirelire. Tous droits réservés.