Sarthe

 

Dès l'époque Gallo-Romaine la région sarthoise s'interesse à la poterie. La majeure partie de la production était culinaire. Le centre le plus important fut Malicorne, qui développa un véritable artisanat d'art grâce à la plasticité remarquable de l'argile locale. En 1747, Jean Loyseau installe la première faïencerie dans une ancienne auberge " le plat d'étain", nom que conservera la manufacture. La production était influencée par Rouen et Nevers. Malgré les procès avec Quimper ses objets d'inspiration bretonne sont signés PB ( Pouplard-Beatrix) comme Porquier-Beau et son style connaîtra un vif succès. la faïencerie ferme en 1952. La deuxième usine est fondée par Rabigot en 1789, subit de grosses pertes pendant la premiere guerre mondiale , puis est vendue en 1918. Le troisième établissement est ouvert en 1811 par Lebrun et Boudinet. En 1834 apparaît le faïencerie du Prieuré. Ces deux derniers établissements ont, semble t-il, eu une vie assez courte. Malicorne, à partir duXIX eme siècle a fabriqué des objets en grès. Les autres centres importants de la Sarthe, Ligron, Prevelles, Bonnetable ont produit une poterie et une faïence de qualité en grande quantité. L'histoire des faïenceries de la Sarthe est longue et complexe. Une œuvre considérable y a été créée et peu de pièces étant signées il est assez difficile de les identifier.

VOIR CE TRES BON LIVRE POUR PLUS D'INFORMATION !

"POTIERS ET FAIENCIERS DE LA SARTHE"

EDITIONS DE LA REINETTE

 

ISBN -2-913566-13-8

 



 Copyright(c) 2003 Le petit musée de la tirelire. Tous droits réservés.